SiteW date de création  2013   -   Jacques GUILBOT  

Marche/ArrĂȘt musique

L'agriculture des terres irriguées

 

Le développement économique du village dépend essentiellement de la culture du riz.

 

Le projet YELITAREE (projet d’amélioration des
critères nutritionnels et alimentaires pour les
communautés les plus vulnérables), a été initié par
le gouvernement espagnol et la CEE.
Après un an d’expérimentation, des modifications
ont été engagées (planage, extension des
canaux…) de façon à rendre opérationnel cet
espace pour le repiquage du piment, au plus tard
fin février. Le repiquage des oignons, quant à lui,
se fait dans le jardin traditionnel.

 

Depuis la volonté du gouvernement de développer
la culture du riz au Sénégal, la campagne de 2019 à
Diaranguel est satisfaisante sur le plan du
rendement (environ 7 tonnes/ha de riz paddy).
Cependant les coûts d’exploitation pour l’irrigation
sont très élevés, notamment à cause de la
consommation d’électricité.
Un manque de technicité et d’organisation fait
partie des facteurs agravants, minorant le bénéfice
escompté.

Une nouvelle équipe à la tête du GIE vient d’être mise en place, elle devra s’atteler à résoudre les problèmes cités plus haut. Le Président est
Monsieur Daouda Sy

MĂ©canisation 

DĂ©but juin 2016 JAD a financĂ© et livrĂ© un tracteur Ă©quipĂ© d'un cultivateur et d'un covercroop. Ce matĂ©riel sera rentabilisĂ© par son utilisation sur l'ensemble des villages voisins. 

                                                      Jardin des femmes 

Les femmes exploitent une surface de 1 hectare , ce  jardin est très productif, elles cultivént des oignons, des choux, des bissaps et des salades principalement... 

 Elles sont encadrées par un technicien. L'irrigation est assurée par des canaux alimentés par moto-pompes à partir du fleuve .